J'en peux plus ... J'arrête !

IL faut... Je dois... 

Tout de suite... Sans tarder.... C'est urgent.... Je devrais déjà avoir fini !

Sinon, quoi ?

Certaines de nos activités sont urgentes, impérieuses, inévitables, obligatoires ; elles doivent être achevées au plus vite, être terminées depuis hier.

A force d’être soumis à ces obligations de rapidité, d’efficacité et de résultat, on en oublie souvent que toutes nos activités ne sont pas à mettre sur un pied d’égalité. Disposons-nous de temps pour les exécuter ? Pouvons-nous demander un peu d’aide ?

 

Déléguer

Nous ne sommes pas contraints de faire nous-même : Apprenons à déléguer.

Chacun peut mettre la main à la pâte : enfants, conjoint, collègues              _ Certes, le travail ne sera jamais aussi bien fait que par nous-même ..._ Mais nous serons toujours un peu déchargé.

nous pouvons également faire appel à un prestataire professionnel. Le temps perdu à essayer de faire le métier d’autrui vaut parfois bien une petite dépense...

Hiérarchiser

Les tâches que nous devons effectuer n’ont pas toutes la même importance. Aller chercher le petit dernier à l’école ne peut pas être mis sur un plan d’égalité avec le pantalon à récupérer chez le retoucheur : Apprenons à hiérarchiser.

Une bonne technique de hiérarchisation, qui permet en même temps de diminuer notre charge mentale (toutes ces pensées qui nous envahissent la tête pour optimiser et organiser notre vie) est d’écrire. Poser sur le papier les tâches à effectuer.

Je vous conseille de les classer en fonction de leur délai d’exécution. Ainsi, pourrez-vous déterminer les tâches à faire aujourd’hui, celles qui peuvent attendre la fin de la semaine, celles que vous devez terminer avant la fin du mois et celles qui pourront attendre la fin de l’année. Vous parviendrez même à éradiquer certaines tâches, finalement inutiles qui encombraient votre esprit.

Vos objectifs clairement couchés sur le papier, votre esprit est allégé. Vous pouvez mettre toute l’énergie économisée, à travailler : Apprenons à nous organiser

S' organiser

L’idéal est de physiquement biffer les actions réalisées, celles qui sont terminées. Vous envoyez ainsi à votre cerveau, la preuve visuelle de votre progression dans la réalisation de vos tâches. Quel soulagement de se dire :            « ouf, ça avance ! »

Quand on est surmené, quand le nombre d’obligations augmente, nous avons tendance, surtout nous Mesdames, à nous enorgueillir de notre faculté à être multitâches, capables comme personne d’assumer plusieurs missions sur un même et unique espace-temps. Est-ce pourtant souhaitable ? Le gain de temps est-il bien réel ?

Pas si sûr !

J’étais une grande fan de LA Wonder Woman qui sommeille en nous toutes. Après Moult expérimentations et un gros effort d’honnêteté intellectuelle, je reconnais que vous, Messieurs, aviez raison :

Enchaîner les tâches, s’avère bien plus rapide que de les faire simultanément.

  • Nous évitons les accidents d’inattention _ apprendre son discours de demain en même temps que d’aider Alphonse à faire ses devoirs, donne des résultats parfois surprenants ! _
  • Notre concentration s’en trouve décuplée.
  • Nous gagnons alors en efficacité et bien sûr : en temps (plus besoin de refaire son vernis parce qu’on a voulu cuisiner pendant qu’il séchait... )

Nous pouvons profiter, de nos listes d’actions à effectuer pour estimer le temps nécessaire à chacune. En commençant par les tâches les plus longues à effectuer, nous trouverons toujours des petits vides à combler dans nos agendas pour effectuer les tâches les plus courtes. Ces trous dans nos agendas ne sont ainsi plus perdus. Nous gagnons encore du temps en les optimisant.

Déléguer, hiérarchiser, organiser, nous permet d’y voir déjà plus clair. Nous pouvons nous dégager du temps.

 Du temps, du temps... Mais pour quoi faire ? 

Une pause bien méritée

La pause nous permet de recharger les batteries. Elle est vécue comme une gratification et nous permet de nous remettre au travail dans les meilleures dispositions. La pause est un réel assainissement de l’esprit, elle évite d’arriver au point ultime du surmenage, quand la fatigue devient omniprésente, et que la seule issue est de jeter l’éponge, d’abandonner.

Le secret : Ne pas attendre l’overdose, être à l’écoute de son corps, entendre les signes discrets qui s’amplifient au fil du temps, ceux qui annoncent l’épuisement . L’objectif est de détecter le surmenage naissant.

Déléguer, hiérarchiser, s’organiser et se poser en temps utile vous évitera de dire un jour: « J’en peux plus... j’arrête »

 

 


 

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vousUn service deDoctolib